années 70
premiers écrans
récursion
 
Récursion
premier Colorix 70 x 56 pixels: triangles 1975
doctorat de Hervé Huitric"Contribution aux techniques de production et de traitement par ordinateur d'images digitales colorées à des fins plastiques", 1980, chapitre II, pages 118-120 . photo d'écran.
Le pixel est bien visible sur cette image de 71 par 57 points, de même que la programmation de lignes droites que nous n'avons pas essayé de masquer. L'image est construite à partir d'un triangle coloré avec une variation continue de couleurs entre les trois sommets. Le programme constitue une règle de production de triangles. Chaque triangle en engendre un autre avec des paramètres différents. position, taille, couleurs, orientation. On peut choisir d'accentuer la visibilité de la répétition ou de la masquer. De quoi faire beaucoup d'expériences, pour lesquelles le langage LISP se prêtait très naturellement.
exemples
itérations homothétiques de séries continues en 1975
Les expériences étaient loin de ce que l'on peut imaginer avec les ordinateurs les plus basiques des années 2000... elles demandaient du temps à plusieurs titres: la programmation se faisait sur cartes perforées, dans une salle partagée avec de nombreux étudiants, corriger ne serait-ce qu'une erreur de caractère demandait déja une certaine persévérance. Il fallait ensuite attendre le résultat du calcul, entre une demi-heure et une heure dans un contexte analogue, un seul ordinateur télémécanique pour tous, ce qui enlevait la possibilté de multiplier les tests autant que nous l'aurions souhaité. Nous y avons acquis une certaine habitude de l'attente, fort utile quand nous avons abordé le 3D en 1980..