années 80
 
 
 
 
Difficile de faire du 3D en 1980!
Il n’existait pas de logiciel dans le commerce, pas d’ordinateur à disposition des artistes, pas de statut pour l’artiste programmeur ni a fortiori de laboratoire. Une première solution : partir aux Etats-Unis, où existaient des directeurs de laboratoire capables de comprendre que des artistes pouvaient aussi servir à des développements logiciels et s'intégrer dans un environnement de recherche. C'est ainsi que nous fûmes généreusement accueillis au « Production Automation Project » de l'Université de Rochester , dirigé par Herbert Voelcker et Aristides Requicha, durant l'année 1981-1982. Un ordinateur VAX 780 de Digital nous fut immédiatement accessible, sans prévention d'aucune sorte, ce qui nous sembla presque invraisemblable…Dans un contexte très stimulant, nous avons développé les bases de modélisation et de rendu de notre logiciel RODIN.
1981, Université de Rochester, USA. "La Vénus de Mâcon"
un sympathique journal de février 1982 mesure l'étonnement naissant en France devant l'émergence du 3D dans l'art: avec une de nos premières images faite en septembre 1981 à l'Université de Rochester,pour illustrer "le pinceau du XXI siècle"