Avec une table traçante connectée à un ordinateur, il était possible de tracer des dessins de plusieurs couleurs, mais la qualité des colorants était plutôt médiocre. L'idée a été de se servir d'une table traçante avec la couleur noire, pour produire des typons opaques, translucides, permettant l'usage de la technique sérigraphique. Nous avons pu réaliser nous-même ces sérigraphies dans un atelier professionnel: l'atelier Caza , qui nous a permis d'aller jusqu'à neuf typons donnant une large étendue de couleurs.

Méthode des typons générés par table traçante

Pour améliorer la finesse du point coloré obtenu par la méthode des pochoirs, et rendre la production d'images plus performante, Hervé Huitric eut l'idée d'un nouvel usage des tables traçantes disponibles dans les années 70.

figure extraite du Doctorat d'Etat d'Hervé Huitric: chapitre 1, page 50, figure 9.

Il a fallu adapter les programmes précédents qui décomposaient la couleur en composantes colorées "pures",par exemple Rouge, Vert, Bleu en un programme qui décomposait la couleur (calculée par ailleurs) en composantes requises pour des typons de sérigraphie. En choisissant le Cyan, le Magenta et le Jaune pour trois passages d'imprimerie sérigraphique, nous avons du décomposer la couleur suivant ces nouveaux éléments. Pour chaque couleur, le programme produisait une carte binaire faites de 1 et 0 pour exprimer la présence ou l'absence de la couleur. Puis en utilisant un papier transparent pour la table traçante, nous obtenions un traçé en noir aux endroits correspondant à l'absence de couleur. Une fois insolé sur de la soie, nous disposions de typons de sérigraphie prêts à l'emploi.

exemple de sérigraphie