quatre courts extraits

Conversation automatique

Les ordinateurs du choeur virtuel échangent commentaires, chants, poésies et "ragagas du virtuel" au travers d'un programme Elise inspiré du classique programme "Eliza" des débuts de l'intelligence artificielle. Le nombre d'ordinateurs est un paramètre du programme, et n'est pas limité.

La communication entre ordinateurs et une ou plusieurs personnes est possible encore que plus lourde à mettre en place, et le Virtuel peut s'amuser tout seul.

Installation avec deux ordinateurs:

Installés derrière une petite table de bistrot nantie de quelques chaises, les deux causeurs ont parlé plus de 48 heures au cours d'une exposition organisée par le Centre des Arts d'Enghien et la formation Art et Technologies de l'image de lUniversité Paris 8, à Enghien les Bains en 2006.

 

Les deux causeurs : extraits d'un dialogue sans fin.
Les causeurs: Nous avons encore bien peu de neurones
Les veines virtuelles: poésie du virtueldu virtuel
Le virtuel et les artoches chevelus et barbus
Le grand miaou: chanter ensemble
Le texte de la conversation montre le principe du programme. Les phrases indiquées par "pat" (questions ou elle-même réponses) sont susceptibles d'une série de réponses r1,r2,r3 etc.qui sont tirées au hasard. Le symbole "*" reprend des mots prononcés dans la phrase précédente, ce qui peut créer une effet de répétition.ou un effet de construction absurde amusant. En les enlevant on a les questions réponses du texte sans plus. Certains mots sont associés à une commande de chant, par exemple miaou2, miaou3 etc..(duo des deux chats, ou autre) , le mot "all" signifie que les visages parlent ou chantent ensemble. On peut élargir ces commandes à volonté. La conversation peut avoir lieu entre un nombre quelconque de causeurs. Insérer un causeur réel est possible, avec une reconnaisance de sa parole, mais c'était au dépend du temps réel au moment de nos essais.
longue conversation 30mn correspondant au texte exemple.