années 70
avant l'écran
 
 
Morellet :extraits du catalogue de l'exposition denise rené rive gauche 24 mars 10 avril 1971
Avant même les premiers travaux d'Art et d'Ordinateur, la construction formelle d'image a interessé plusieurs artistes. L'aléatoire était néanmoins souvent nécessaire à la génération de l'image, sans doute pour les mêmes raisons que nous: donner des degrés de liberté à l'image. Morellet fut un précurseur de cet intérêt, avec des oeuvres dès les années 60. Sa peinture précise de 40.000 petits carrés, positionnés grace à un annuaite téléphonique, nous a forcément impressionnée! Certains de ses travaux, dans leur netteté, annoncent des oeuvres réalisées avec ordinateur, de même que sa démarche "interactive" avant l'heure! Bien sur pour nous dans les années 70, il a été beaucoup plus rapide et facile de calculer des aléatoires, et nous avons peint à la main des centaines de milliers de points de façon peut être moins rigoureuse, avec une conception différente de l'image , mais qui participe de la même obsession d'expériences formelles pointillistes.